La méditation pour prévenir les symptômes d’Alzheimer

De plus en plus pratiquée, la méditation est réputée par ses bienfaits sur l’état d’une personne. Elle soulage l’esprit, élimine le stress, l’anxiété et bien d’autres encore. Si vous ne le savez pas encore, elle peut aussi servir à prévenir la maladie d’Alzheimer. Les lignes suivantes expliquent davantage la méditation contre Alzheimer.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est ce qu’on appelle « maladie neuro-dégénérative ». C’est-à-dire, elle est caractérisée par la dégradation progressive des cellules du cerveau ou des neurones. Sans ces cellules, l’individu va subir un déclin irréversible de ses capacités cognitives. La maladie se manifeste notamment par la perte de mémoire, des souvenirs les plus anciens, la perte de raisonnement ou encore le changement de comportement et d’humeur.

L’âge s’accompagne de la détérioration cérébrale. En effet, plus la personne vieillit, plus les risques de souffrir de la maladie augmentent. Aussi, l’apparition de la maladie peut être accélérée par le stress, l’angoisse, l’anxiété, le trouble du sommeil, mais aussi par des facteurs environnementaux, dont l’alcool, le tabac ou encore la pollution.

Comment la méditation aide à lutter contre cette maladie ?

La méditation est une pratique servant à améliorer l’hygiène de vie, notamment au niveau spirituel. Elle est connu pour de nombreux bienfaits, et d’après une étude de l’Inserm, la méditation serait également un moyen pour ralentir le vieillissement cérébrale, et de prévenir les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Entre autres, elle améliorerait également les fonctions cognitives d’un individu, selon les recherches de Inserm. L’expérience a été effectuée sur 73 personnes âgées de 65 en moyenne. Six de ces personnes sont des expertes en méditation, et leurs états cérébrales étaient bien différentes des autres. Elles ne présentaient aucune défaillance au niveau de la mémoire, et la capacité cognitive de chacune d’eux ne présentait de changement grave par rapport aux autres. A noter que la méditation sert aussi à gérer le stress, l’anxiété, la dépression et les émotions négatives, qui sont des facteurs d’accélération de la dégradation des nerfs cérébrales.

Conseils pour débuter en méditation

La méditation n’est pas qu’une relaxation, c’est le moyen le plus simple d’apaiser l’esprit de ses tourmentes. Pour bien méditer, vous avez le choix entre la position du demi-lotus ou le lotus entier. Il est important que vous trouviez un bon équilibre pour le corps, ce qui va synchroniser avec l’équilibre de l’esprit. Gardez vos yeux fermés et commencez à vous concentrer sur votre intérieur. Gardez votre attention sur le moment présent et oublier vos problème quotidien le temps d’un instant. 

Quels sont les traitements de la maladie de Parkinson ?
Canicule : les bons gestes pour lutter contre la chaleur